fbpx

Qui n’a jamais connu de rupture amoureuse douloureuse ?

Le genre de rupture qui fait mal, très mal au cœur et dont on met des semaines, voire des mois à se remettre ?

Le genre de rupture qui nous a fait pleurer, pleurer et pleurer encore jusqu’à avoir les yeux gonflés et le visage rougi…

Oui, nous avons tous connu cette situation, qui, sur le moment, nous a paru insurmontable.

Peut-être que c’est une situation que vous vivez en ce moment même.

Ou bien que votre dernière relation vous fait encore un peu mal, au fond de vous.


Si c’est le cas, cette capsule audio devrait beaucoup vous plaire.

Tout d’abord, plaçons les choses dans leur contexte.

L’élu.e de votre cœur vient de partir.

Alors même que vous aviez un passé commun.

Alors même que vous aviez des projets pour le futur.

Vous vous sentez mal, bien sûr. Et autour de vous, tout le monde vous exhorte à prendre l’air, à vous divertir…

Or vous, vous n’avez qu’une envie : écouter de la musique triste, regarder des films romantiques (tristes, aussi) et rester enroulé sous la couette, à épuiser vos paquets de mouchoirs les uns après les autres, noyé dans vos larmes.

Premièrement, sachez que cette réaction est normale.

C’est la réaction qu’a tout être humain lorsqu’il a le cœur brisé.

Et contrairement à votre entourage, nous vous conseillons de vivre pleinement cette tristesse.

De vivre pleinement ce sentiment d’abandon, de rejet, une bonne fois pour toutes.

C’est aussi cela, vivre le moment présent.

Ce n’est pas que lorsqu’il fait beau dehors, et que les oiseaux chantent.

C’est aussi dans les moments difficiles et douloureux.

En embrassant pleinement votre désarroi, vous vous rendrez compte que celui-ci n’est pas infini.

Il ne dure qu’un temps, pourvu qu’on le laisse s’exprimer, exactement comme une émotion.

Voici une question sur laquelle vous pouvez prendre le temps de méditer dans cette période :

Qu’est-ce qui me fait si mal ?

Là où beaucoup de personnes cherchent plutôt l’évitement en se demandant ce qui peut leur faire du bien, cherchez plutôt ce qui vous fait si mal, au juste.

Est-ce ce voyage en amoureux que vous ne ferez pas ?

Cette famille que vous ne fonderez pas ensemble ?

Ces fous rires que vous partagiez et que vous n’aurez plus ?

Ou cette complicité incroyable qui s’est envolée ?

Remarquez qu’à chaque fois, ce qui fait vraiment mal, c’est du passé, ou un hypothétique futur.

Objectivement, la situation présente est neutre.

Seules demeurent les émotions, naturelles, qui demandent juste un peu de place pour s’exprimer.

Laissez-leur la place qui leur est nécessaire.

Pleurez, si besoin. Longtemps, s’il le faut.

Et vous verrez, avec le temps. Les étapes du deuil de la relation se mettront en marche.

Après le déni, viendra la colère. Puis la tristesse, et enfin l’acceptation.

Cette acceptation qui amènera de nouveau une certaine sérénité.

Faites comme le phénix, qui renaît de ses cendres, encore plus majestueux, encore plus fort.

Sortez de cette situation grandi, et apaisé.

Et pendant cette phase où tout est gris, tout est morose, prenez le temps de combler le vide laissé par votre ancien partenaire en étant votre meilleur allié.

En prenant soin de vous, en pansant votre blessure, patiemment et avec beaucoup de bienveillance.

C’est le chemin que nous souhaitions vous montrer pour se remettre en douceur d’une rupture amoureuse.

Pour vous accompagner, l’application Evolum est toujours à vos côtés.

Que ce soit pour un moment « SOS », ou un long voyage astral pour vous reconnecter à vous-même… Tout est juste, pourvu que cela vous connecte au moment présent. 

Prenez vraiment bien soin de vous.

À demain.